MENU

Historique - France Allemagne
HISTORIQUE
1946-1947

 

LA CONTRIBUTION À LA RECONCILIATION FRANCO-ALLEMANDE

Délégation allemande à  Caux en 1947
Délégation allemande à Caux en 1947

« Où sont les Allemands ? Nous ne pouvons pas reconstruire l’Europe sans l’Allemagne. »

Aucun de ceux qui étaient présents au centre de rencontres du Réarmement moral à Caux, en Suisse, le 14 juillet 1946, n’a oublié cette question posée par Frank Buchman, fondateur de ce mouvement, aux amis qu’il retrouvait à la fin de la guerre. La haine de tout ce qui était allemand était alors immense, surtout dans les pays d’Europe qui avaient subi la terreur nazie dans toute sa cruauté.

Le chancellier Konrad Adenauer et Frank Buchman à  Los Angeles en 1960
Le chancellier Konrad Adenauer et Frank Buchman à Los Angeles en 1960

Dès cet été 1946, quelques rares Allemands vinrent cependant à Caux. Mais ce n’est qu’en septembre 1947, à la suite d’une action menée de concert avec les chefs alliés, que les nouveaux dirigeants allemands purent s’y rendre: 150 Allemands en 1947, 500 l’année suivante, parmi lesquels les ministres-présidents de presque tous les Länders, des responsables d’universités, des industriels et des leaders syndicalistes ainsi que le futur chancelier Konrad Adenauer.

Dès 1948, des équipes internationales du Réarmement moral purent aller travailler dans l’Allemagne dévastée. « L’équivalent idéologique du Plan Marshall » selon les mots de l’Américain Paul Hoffmann, administrateur du Plan, tandis que le chancelier Adenauer devait parler des « grands et fructueux services » rendus à son pays par le Réarmement Moral, du « rôle invisible, mais efficace » qu’il a joué dans d’importantes négociations internationales. Du côté français, Robert Schuman, Ministre des Affaires Etrangères, sera à l’origine de l’attribution à Frank Buchman de la Légion d’Honneur en 1950, pour sa « contribution à une meilleure compréhension entre la France et l’Allemagne ».

Parmi les Français, une résistante qui a siégé comme député socialiste à l'Assemblée constituante, Irène Laure. D'abord choquée par la présence des Allemands, elle connaît un véritable retournement intérieur et leur demande publiquement pardon pour sa haine. Elle ira porter ce message de pardon en Allemagne avec les équipes d'Initiatives et Changement.

En savoir plus

Le rôle d'Initiatives et Changement dans la réconciliation franco-allemande a fait l'objet d'une étude des chercheurs américains du Centre d'études stratégiques et internationales de Washington, publiée en 1994 aux Presses universitaires d'Oxford. ("The missing Dimension of Statecraft")

>>>Suite