MENU

Historique/Liban
HISTORIQUE
LIBAN

 

RAPPROCHEMENT DES COMMUNAUTÉS AU LIBAN

Peu après l'éclatement des affrontements inter-communautaires qui allaient déchirer leur pays, des Libanais appartenant aux communautés maronite, orthodoxe, melchite, sunnite, chiite et druze ont participé année après année aux sessions de Caux. Ils travaillent sur le terrain à une véritable réconciliation nationale sans laquelle les efforts de reconstruction du pays risquent d'être vains.

Assaad Shaftari, du Liban, s'exprimant à  Caux
Assaad Shaftari, du Liban, s'exprimant à Caux

Parmi ses personnalités libanaises: Assaad Shaftari, ancien responsable des services de sécurité de la Phalange chrétienne, qui s’exprime ainsi dans une lettre publiée dans le quotidien libanais, An Nahar, en 2000, dix ans après la fin de la guerre du Liban : « Je m’excuse pour la laideur de la guerre et pour ce que j’ai fait pendant la guerre civile et ce au nom du Liban, de la « Cause » ou du « Christianisme ».
Je m’excuse de m’être considéré comme représentant unique ou protecteur de ces concepts. Je m’excuse de m’être considéré comme Dieu, pouvant à moi tout seul réorganiser les affaires de ma maison et de celle des autres. J’espère que mon attitude sera comprise non comme une faiblesse mais comme une attitude responsable.»
En accomplissant ses premiers pas vers la paix, il ne manque pas de courage alors que le climat du pays est marqué par l’impunité accordée aux tortionnaires; le silence sur le passé et les crimes de guerre ; la souffrance des familles des 17 000 victimes. En savoir plus sur les initiatives actuelles au Liban >>>Suite