Historique/Japon
HISTORIQUE
JAPON

Les années 1950: la politique du coeur humble au Japon

Certains commentateurs estiment encore aujourd’hui que les Japonais ont insuffisamment exprimé leurs regrets pour les atrocités de la guerre. Pourtant dans les années cinquante, les personnalités japonaises qui ont assisté aux conférences du Réarmement Moral (aujourd’hui Initiatives et Changement) à Caux ont fait des efforts considérables pour rétablir les relations avec leurs anciens ennemis.

Délégation japonaise à  Caux en 1950
Délégation japonaise à Caux en 1950

En juin 1950, soixante-dix Japonais sont venus à Caux. C’était le groupe le plus représentatif quittant le Japon depuis la guerre. Il comptait sept gouverneurs de provinces, six membres des principaux partis politiques, les maires d’Hiroshima et Nagazaki. Les membres de cette délégation vont présenter des excuses aux USA, en Australie et dans plusieurs pays d’Asie. Dans les années cinquante, le Premier Ministre japonais Kishi s’est rendu célèbre en pratiquant ce qu’on a appelé « la politique du cœur humble », en se rendant dans les capitales des pays asiatiques pour s’excuser des exactions commises par les Japonais pendant la guerre.
En 1955, le représentant de M. Kishi, le député Niro Hoshijima, présente les excuses du gouvernement japonais au peuple philippin: « Le Japon devra payer des réparations de guerre, dit-il, mais ces réparations ne suffisent pas. Auparavant, nous devons humblement demander pardon pour le passé. Veuillez nous pardonner. » Les réparations de guerre ont été payées. >>>Suite