Toutes les actualités

Mike Smith, 31st annual Businet Conference,  Vilamoura, Portugal

Cinq piliers pour la confiance recommandés à 200 formateurs de entrepreneuriat

Lundi, 13. novembre 2017

 

Michael Smith, journaliste et auteur économique, représentant Initiatives of Change (IofC), a préconisé cinq piliers pour la confiance en économie lors de son discours d’ouverture de la 31ème conférence annuelle de Businet, le 9 novembre dernier. Plus de 200 formateurs en gestion d’entreprise, dont des professeurs, des universitaires, des maîtres de conférences et des directeurs de département, ont pris part à la conférence qui s’est tenue à Vilamoura, Portugal, du 9 au 11 novembre. Fondé en 1987, Businet est un « réseau mondial de formation à la gestion d’entreprise », avec 102 organisations membres issues de l’enseignement supérieur dans 31 pays.

Smith a parlé de la « transmission des piliers de la confiance à la prochaine génération de dirigeants d’entreprise ». Il a souligné le besoin d’intégrité, de coopération, de détermination, de durabilité et de coordination, et il a illustré [ces valeurs] avec des études de cas tirées de son livre Great Company.

Mike Smith, 31st annual Businet conference, Vilamoura, Portugal

Le représentant d’IofC a demandé aux participants de jouer le rôle d’une classe d’étudiants en commerce, en les invitant à réfléchir sur le sens du mot Intégrité, et sur l’origine de cette dernière. Une personne a répondu [qu’intégrité] signifiait faire ce que l’on a dit que l’on ferait – passer de la parole aux actes. Une autre a dit que [l’Intégrité] commençait dans le cœur de l’être humain.

Smith a également fait référence à huit « C » de la confiance – les contrats, les conventions, la capacité, le charisme, la conscience, la conviction, le courage et le changement –, lesquels déterminent la culture d’entreprise.

Brigitte Van Baren, 31st annual Businet conference, Vilamoura, Portugal

Dans l’atelier interactif qu’il a ensuite animé au sujet des dilemmes éthiques, quatre femmes parmi les seize participants ont déclaré avoir été victimes d’avances non désirées sur leur lieu de travail ou lors d’un dîner. L’une d’elles a indiqué avoir démissionné après qu’on lui a demandé de falsifier des comptes. Les participants ont échangé sur les moyens de contrer cette culture du harcèlement.

Dans son discours plénier, Brigitte Van Baren, fondatrice d’Inner Sense – Essentials in Leadership (« Sens intérieur – Les Bases du leadership ») et originaire des Pays-Bas, a souligné l’importance du silence dans la vie de tous les jours. « Nous avons besoin d’atteindre l’âme, a-t-elle expliqué. Nous sommes les seules créatures à faire autant de bruit. Nous sommes des habitants de la Terre, mais nous n’agissons pas en accord avec les besoins de la Terre. Le silence nous donne de l’énergie. Nous sommes faits de 50 pour cent de silence, et de 50 pour cent d’activité. Et l’on se demande pourquoi les étudiants et nous-mêmes explosons. »

[Van Baren] a repris les propos d’Albert Einstein, selon qui « l’esprit intuitif est un don sacré, et l’esprit rationnel, son fidèle serviteur. Nous avons créé une société qui honore le serviteur et qui a oublié le don. ». La fondatrice d’Inner Sense organisera en juin prochain un forum mondial sur le projet d’engagement pour la paix, lequel inclut la préservation de l’eau, à Assisi, en Italie.

D’autres intervenants ont mis en exergue le rôle de l’éducation dans l’encouragement à l’entreprenariat, y compris dans les entreprises sociales et solidaires. Lucy Hatt, Maître de conférences confirmée en entreprenariat à l’Ecole de commerce de Newcastle à Northumbria, identifie cinq paliers d’apprentissage caractéristiques pour une entreprise réussie : l’efficacité personnelle, l’opportunité, le risque, l’objectif principal et l’impact. « Il faut du courage et une certaine dose de compulsion, a-t-elle déclaré. Il faut sauter du plongeoir. »

Paul Leys, conseiller à l’Université de Ghent en Belgique, a indiqué que depuis les années 1980, neuf millions de personnes avaient bénéficié d’Erasmus, le programme d’échange universitaire de l’Union Européenne. Il a toutefois souligné que la qualité des expériences vécues par les étudiants était beaucoup plus importante que la quantité de participants.

La participation de Smith à la conférence Businet fait suite à ses interventions devant trois classes de l’Université Métropolitaine de Manchester (UMM) en novembre 2016. Nathalie Ormrod, maître de conférences en marketing à l’UMM et membre de Businet, l’a invité à revenir l’an prochain pour intervenir dans trois classes supplémentaires.

Photos : Jean-Michel Grégoire

Traduction : Nanette Onu