Toutes les actualités

Effectuer un changement !

Discussions au sein de la jeunesse européenne

Lundi, 9. septembre 2013

Etablir des relations de confiance à travers les frontières culturelles : séminaire pour la jeunesse à Gantikow en Allemagne

Comment pouvons-nous instaurer la confiance en nous-mêmes, dans notre société, dans notre pays et par-delà les frontières ?

Du 18 au 25 août, nous avons organisé un séminaire pour les jeunes sur le thème « Instaurer la confiance à travers les frontières culturelles. » Trente jeunes de neuf nationalités différentes ont été invités à Gantikow dans le Brandebourg en Allemagne pour un voyage spirituel afin de réfléchir à ces questions.

Pendant les trois dernières années, les ONG « Initiative Mittel - und Osteuropa » (InMOE/Initiatives Europe centrale et orientale) et Fondations pour la Liberté (F4F) ont organisé des séminaires pour les jeunes. Pour la première fois, le programme de formation de cette année était co-organisé par InMOE, F4F et I&C Allemagne.

Le thème du séminaire était « Instaurer la confiance comme moyen pour le peuple d’initier des changements au sein de la société, en commençant par eux-mêmes ». Le terme « bâtir la confiance » touche des thèmes tels que les relations ou la famille, quelque chose d'exclusif et de très abstrait. En réalité, la confiance est une base importante, concernant chaque coin de notre vie - comment apprécier et interagir avec des collègues de travail, comment avoir confiance en soi et comment s’y prendre pour acquérir le genre de confiance qui change le cours de l'histoire ? Sans la confiance, l'Union Européenne serait, par exemple, différente de ce qu'elle est aujourd'hui. Et pourtant, la confiance mondiale et profonde repose sur des initiatives individuelles et des qualités humaines.

Pendant toute une semaine, les 30 participants ont eu l’opportunité de découvrir la confiance dans toute sa diversité. Ils ont non seulement découvert et exploré les théories sur les formes de dialogue et de discussion, la résolution des conflits, la dynamique de groupe et l'engagement dans la société civile mais également pratiqué l’estime, la compassion, la tolérance, l'écoute attentive, les conversations honnêtes et la confrontation active avec les valeurs. A travers l'art, les participants ont appris à jeter un regard plus profond sur eux-mêmes afin de réfléchir sur leur vie et sur le groupe. Le partage d'histoires personnelles et des moments de calme ont constitués une partie importante du programme.

En dépit de tous les exercices, la peinture, le modélisme et tous les apports théoriques que nous avons proposés pendant la semaine c’étaient plus une expérience qu’il fallait vivre qu’un programme strict à suivre. Les participants ont eu la possibilité de faire partie du processus. Nous, l'équipe organisatrice (Robert Werner et Anne Esswein de l'Initiative Mittel und Osteuropa/Eva Neidlinger, Angela Starovoytova, Anna Pozogina et Anna Bondarenko d'I&C et de F4F) avons seulement donné l'impulsion et le cadre qui ont permis aux participants d’avoir la possibilité de pratiquer et de renforcer la confiance au sein de groupes bienveillants et par-delà des frontières culturelles et géographiques. « Je me suis rendu compte que je devais commencer par moi-même », a déclaré Ivan Kitooke de l'Ouganda à la fin du séminaire. « Vous m'avez donné la feuille de route pour démarrer. »

Article de Anne Esswein

Traduction par Deogratias NDAYISHIMIYE