Toutes les actualités

Greg, Tatjana, Marta, Ulrike, Anka, Christoph, Vasha, Eva

La construction de la paix: construction de ponts entre l’Est et l’Ouest

18 octobre 2018 – Mysłakowice/Pologne

Lundi, 11. février 2019

 

Neuf personnes. Un weekend. 

Un weekend semble être une période de temps très court. Et pour quelqu’un de l’extérieur, neuf participants ne semble pas être beaucoup. 

Mais quel groupe ! Non seulement les participants sont venus de quatre pays différents (Pologne, Ukraine, Allemagne et Suisse), mais ils sont venus de styles de vie très différents. Cette diversité était l’ingrédient qui a fait de ce weekend un d’enrichissement pour chacun. Un des participants a donné le ton pour le weekend : “J’ai l’impression que nous sommes une famille internationale, nous devons s’occuper des uns des autres et travailler joyeusement.” 

A weekend in Poland

L’idée d’un weekend en Pologne avait commencé comme une conviction grandissante d’approfondir la confiance entre la Pologne et l’Allemagne. Pendant le weekend, les participants ont discuté des manières dont ils pourraient travailler ensemble pour crée des ponts de confiance entre l’Est et l’Ouest. Préparer des repas et manger ensemble étaient de bonnes opportunités d’arriver à mieux se connaitre. Des promenades dans la campagne environnante a non seulement fourni des temps de repos pour l’esprit et le corps, mais ont aussi permis au groupe de découvrir plus sur la vie dans la campagne polonaise. Le soir, des hymnes et des chansons folkloriques polonaises ont remplis la salle. 

Ces moments étaient précieux, car c’est seulement quand vous apprenez à connaitre une autre personne que vous commencez à créer la confiance. Cela se produit à travers l’ouverture de soi, le partage, et l’honnêteté. 

Partageant attentes, écoute, et essayant de comprendre les autres participants ont donné à ceux qui étaient étrangers à la Pologne un aperçu de la vie quotidienne et la situation actuelle dans le pays. C’était touchant d’écouter les soucis et peurs de l’avenir des participants polonais lorsqu’ils parlaient ouvertement de la politique, des soucis financiers, et de leurs impacts sur la vie sociale et personnelle. Une personne a dit, “Comment est-ce que je peux m’occuper de mon bien-être et en même temps m’occuper de la société dans laquelle je vis ?” 

Plusieurs membres du groupe ont exprimé la nécessité de pouvoir partager dans un endroit sûr, et de pouvoir créer des relations saines et confiantes avec les autres. Un participant a dit, “J’ai besoin de pouvoir me rendre dans ma communauté locale sans avoir la peur de rencontrer les autres, [j’ai besoin de] pouvoir m’y engager.” 

Neuf personnes. Un weekend. 

Un weekend ne parait peut-être pas beaucoup. Mais si les gens sont prêts à écouter, de s’exprimer librement, de s’ouvrir, un weekend est un bon début pour la cultivation de la confiance. 

Comme suivi, une autre réunion est prévue pour le printemps 2019.