Toutes les actualités

Le courage du Japon brille dans un interview d'après-guerre

Mardi, 25. août 2020

 

Cinq ans après la fin de la Seconde Guerre mondiale, le 15 août 1945, deux hommes de courage - Shinzo Hamai et Hiroshi Ohashi, maires des villes japonaises d'Hiroshima et de Nagasaki - ont visité le lieu de rassemblement d'Initiatives et Changement à Caux, en Suisse. En souvenir de l'occasion, ABC News a contacté le journaliste australien Chris Mayor, qui a accompagné ces deux hommes pendant leur séjour à Caux, et qui a été l'un des premiers du monde occidental à les interviewer.

Christopher Mayor

 

Chris, aujourd'hui âgé de 92 ans et vivant à Bendigo, Victoria (Australie), se souvient du courage des hommes qui ont quitté le Japon pour affronter une communauté internationale qui les a peut-être critiqués pour les actions du Japon pendant la guerre. Pourtant, affirme-t-il, ils sont venus avec un message de paix.

« C'était cinq ans après la fin de la guerre, après la bombe, et maintenant, quand on regarde en arrière, on ne réalise pas à quel point les blessures dans le monde étaient douloureuses », a déclaré Chris à ABC News. « Des milliers de personnes ont été tuées en un instant. Ce n'était pas comme le Blitz, qui se déroulait semaine après semaine – c'était 30 secondes. Il est difficile de croire qu'autant de personnes puissent être éliminées en l’instant d’un éclair. C'était vraiment un éclair... 

« Le Japon a été vaincu, humilié. Ils ont été assez courageux de sortir du Japon et de rencontrer à nouveau le monde. Je pense qu'il a fallu du courage, parce qu'ils se seraient attendus, je pense, à être critiqués et attaqués. Ils ne l'ont pas été... Ces deux maires se sont consacrés à faire d'Hiroshima et de Nagasaki des centres de paix pour l'avenir. Ils étaient absolument déterminés à ce que la réputation de ces deux villes soit changée de cette façon. »

L’entretien qu’au eu Chris avec Homai et Ohashi a été publiée sur deux pages de New World News en 1950, une publication d'I&C. Dans l'histoire de Chris, ces deux maires japonais ont exprimé leur profond engagement à faire d'Hiroshima et de Nagasaki des centres de paix, et leur conviction que les normes morales d'honnêteté, de pureté, de désintéressement et d'amour finiraient par triompher dans la guerre des idées.

Vous pouvez lire l'article complet sur la réflexion de Chris sur le site web d'I&C Australie (en anglais), où vous trouverez des images de l'époque à Caux, ainsi que des extraits de l'interview originale. Vous pouvez également en apprendre davantage sur le rôle d'I&C/MRA dans l'histoire en consultant la page Notre histoire !