Toutes les actualités

Le dialogue comme outil pour établir la confiance en Ukraine

10-11 Octobre 2014, la ville de Novohrodivka, Donetsk oblast, l'Ukraine

Mardi, 21. octobre 2014

 

Le dialogue comme outil pour établir la confiance en Ukraine

'" La violence, quel que soit sa forme, est une expression
tragique de nos besoins non satisfaits."
— Marshall B. Rosenberg

Un groupe d'animateurs travaillant sur la communication non violente a organisé un dialogue entre des représentants des communautés locales et des gardes-frontières dans l'oblast de Donetsk le 16 Octobre. Le dialogue est utilisé comme un outil pour instaurer la confiance dans des situations de conflit imminent ou effectif. Le dialogue dans l'oblast de Donetsk a été mené par Lada Kanevska et Oleksa Stasevych, représentants de Foundations for freedom - Fondations pour la liberté OING en Ukraine - ainsi que Duc Duchscherer, un formateur certifié du Centre international pour la communication non violente (Etats-Unis).

L'arrivée récente et l'hébergement de militaires (qui se révélent être des gardes-frontières) dans Novohrodivka, une petite ville dans l'oblast de Donetsk, à 15 km de la zone "opération anti-terroriste", ont donné lieu à des rumeurs et des ragots entre les habitants, provoquant des tensions dans la communauté. Par souci d'équité, il est à noter que les officiers de l'armée ont fait des efforts pour expliquer le but de leur séjour dans la ville à l'administration de la ville et à ses habitants, offrant aussi aux résidents locaux des garanties de sécurité et un quartier pacifique de non-confrontation. Cependant, un malentendu est survenu et il était difficile d'établir une interaction pleinement efficace entre les deux parties.

Duke Duchscherer (Etats-Unis), formateur certifié du Centre international pour la communication non violente, Lada Kanevska (Kiev), médiateur expérimenté, facilitateur et responsable de la formation, ainsi que Oleksa Stasevych (Lviv), directeur de l'Action ukrainienne : programme Guérir le passé de Fondations pour la liberté, ont offert leur aide pour faire face à la situation tendue. Leur deux jours de visite à Novohrodivka ont été un événement inoubliable.

Експерти з ненасильницької комунікації у Новогродівці, Донецька обл.

La communication non-violente est de plus en plus utilisée dans la résolution des conflits dans le monde entier. L'auteur de cette méthodologie de la communication non violente est Marshall Rosenberg, un psychologue américain qui, dans les années 1960 a développé son propre système de communication non-violente puis a fondé le Centre pour la communication non violente. Les formateurs et les professeurs du Centre parcourent le monde proposant leur aide de médiation dans la résolution des conflits et l'apprentissage de la méthodologie de la communication non violente. Ce type de médiation est donnée par des animateurs et professionnels dont la tâche est d'assurer une communication de groupe réussie.

Les animateurs qui sont venus à Novohrodivka ont réussi à animer quatre réunions tendues en une journée avec un groupe de citadins, le commandement de la station de garde-frontière, les gardes-frontière eux-mêmes et enfin avec un groupe contenant des représentants de chaque parties.

Les citadins ont exprimé leurs besoins en sélectionnant des cartes contenant des mots tels que paix, amitié, coopération, liberté, égalité, présence, sécurité et ordre, alors que les gardes-frontières ont choisi confiance, soins, compréhension et respect. L'utilisation des cartes a permis à chacun de mieux comprendre l'autre.

Представники громади міста Новогродівки під час діалогу

Tout le monde a eu la chance à la fois de s'exprimer et d'être entendu par tous les participants au dialogue. Les idées des deux parties se sont avérées similaires : la population locale revendique un besoin de paix, de sécurité, et de protection et les gardes-frontières de paix, confiance et coopération. Le mot-clé pour tout le monde était le mot "paix".

Діалог між громадою та військовими у Новогродівці

A la fin du dialogue, le problème semblait être résolu et la tension liée à la présence des militaires dans la ville a finalement été dissoute. Cependant, ceci n'est que la moitié de l'iceberg. Afin de construire une communication plus efficace, il a été décidé d'élaborer un plan d'action conjoint entre les collectivités locales et les gardes-frontières.

Le dialogue s'est terminé en remerciant les experts et les animateurs pour leur attention et le temps précieux passé ensemble. La société ukrainienne a besoin d'une communication claire et efficace. Aujourd'hui, la nécessité d'un dialogue se fait de plus en plus pressante. Faites que la base n'en soit ni les salves de canons, ni les tirs d'armes automatiques, mais plutôt les méthodes de la communication non-violente.

K. Antonov, Novohrodivka, oblast de Donetsk, Ukraine

Traduction par Maud Glorieux

NB : Des individus de toutes cultures, nationalités, religions et croyances sont impliqués et actifs avec Initiatives et Changement. Ce texte représente le point de vue de l’auteur, pas nécessairement de toute l’organisation Initiatives et Changement.