Toutes les actualités

Résultats fructueux pour la formation du Dialogue entre Agriculteurs au Rwanda

Lundi, 2. mai 2011

31 participants venus de 14 pays (Afrique de l’Est, Europe, Asie et Australie), tous actifs dans le Dialogue entre Agriculteurs, se sont retrouvés à Kigali (Rwanda) dans un cadre accueillant et chaleureux, pour réfléchir ensemble aux missions du programme, aux engagements d’équipe qui en découlent, mais aussi à ses racines et aux implications en termes de réflexion et d’engagement personnels.

(Photo: Claude Bourdin)

La formation était conduite par l’équipe ukrainienne Foundations for Freedom (Fondation pour la liberté). Les participants ont pu bénéficier de l’expérience et de la compétence des deux formateurs qui ont ancré la semaine à la fois sur les besoins du monde, sur la spécificité du Dialogue entre Agriculteurs et sur la dynamique du changement prôné par Initiatives et Changement.

Les attentes ont été dépassées. La dynamique en Afrique de l’Est (7 pays représentés) a été consolidée et dynamisée : meilleure connaissance des participants entre eux – projet d’une rencontre internationale au Rwanda fin 2011 – visite au Rwanda au cours des prochains mois d’un groupe d’agriculteurs, hommes et femmes, du Congo – contact avec l’embryon d’équipe du Dialogue entre Agriculteurs au Sud-Soudan – élaboration d’un plan de développement du projet sur 5 ans, de façon à mobiliser plus d’agriculteurs et donner de la force aux convictions, expériences et engagements du monde rural sur le terrain du développement – mise au point d’un module de formation destinée à la prise de responsabilité des agriculteurs dans les projets de développement conduits sur le terrain – …

Quelques commentaires montrent combien cette semaine a stimulé chacun en profondeur : « Je sais maintenant que je dois plus écouter que parler. J’ai tellement ignoré ma voix intérieure. Il est temps que je la suive ! J’ai pardonné durant l’atelier. » - « L’ouverture du cœur ! Même avec mes proches ou ma famille, je ne suis pas habitué à partager aussi intimement » - « J’ai décidé par exemple de ne pas me décourager dans mes actions de développement des milieux ruraux (je vais y rester, je vais persévérer –plutôt que d’aller vivre en ville (NDLR). J’ai décidé de demander pardon à … »
Le compagnonnage par binôme choisi à la fin de la session et la liste des 5 étapes concrètes à mettre en place dès le retour par chacun vont permettre de mieux enraciner l’acquis individuel et le sens d’équipe créés au cours de la semaine.

Le choix du Rwanda pour réunir l’équipe internationale du Dialogue entre Agriculteurs n’était pas neutre et aura été fructueux. Tout d’abord, la plupart des participants ont découvert ce beau pays très vallonné et peuplé, avec un potentiel agricole et un développement économique importants. La visite du Mémorial du Génocide (avril 1994), en compagnie des Rwandais qui suivaient la formation, et les partages personnels de certains d’entre eux ont été une autre découverte douloureuse, qui a ébranlé toute l’équipe, renforçant l’unité entre tous, quelque soit la place de chacun dans ce drame de l’histoire du peuple Rwandais. Les défis du pardon, demandé ou donné, de la réconciliation et de l’engagement pour «re-construire » le monde ont été fortement nourris par cette expérience.

Ce séminaire doit beaucoup, à côté des deux formateurs et de l’équipe Rwandaise, à l’aide des deux jeunes interprètes qui ont permis, bénévolement, de dissoudre les problèmes de compréhension entre anglophones et francophones. Il doit aussi beaucoup au travail de Fiacre Sengati, jeune étudiant Rwandais, stagiaire du Dialogue entre Agriculteurs depuis avril 2010, qui a mis à profit sa connaissance du pays pour mener à bien ce projet. Il doit maintenant s’attaquer à sa thèse de doctorat dont le sujet traite des relations entre l’accès à la terre et les conflits sociaux, avec le Rwanda comme support de recherche. Son adhésion au Dialogue entre Agriculteurs reste entière. Les derniers remerciements vont à tous ceux qui, personnes privées ou organismes divers, ont permis de financer ce projet. Merci à ceux qui voudront aider à trouver les 15% qui manquent pour boucler le budget.

Didacienne Mukahabeshimana et Laurent Munyandilikirwa, les deux responsables d’I&C au Rwanda ont exprimé leur vive reconnaissance : ce séminaire, auquel ils ont énormément contribué, a permis de mieux faire connaître Initiatives et Changement et le Dialogue entre Agriculteurs au Rwanda (la télévision a plusieurs fois parlé de la séance d’inauguration), de mobiliser de nouveaux bénévoles, notamment parmi les jeunes, et de donner à l’équipe locale une dynamique, une vision et la certitude de pouvoir compter sur les équipes des pays voisins dans leurs projets. Ils vont maintenant organiser la prochaine rencontre internationale d’Agriculteurs, fin 2011, qui sera une façon de porter haut l’engagement et l’expérience des agriculteurs pour faire face aux défis alimentaires, qui permettra de mieux toucher les pays d’Afrique francophone et qui contribuera à sa façon au renforcement du développement dans la région.

Puissent les 2 avocatiers et 3 manguiers offerts à la communauté des Sœurs Dominicaines Missionnaires d’Afrique qui accueillait la session et plantés dans leur jardin fructifier, nourrir et rafraichir ceux qui les mangeront, tout comme les semences laissées par la session dans le cœur des participants fructifieront et contribueront à produire l’alimentation dont le monde a besoin.

Claude Bourdin – Dialogue entre Agriculteurs